Rwanda – Simbi

Le Simbi est cultivé dans la commune de Huye à une altitude variant entre 1 980 et 2 250 mètres dans un sol argilo-sableux. Après avoir été cueillies à la main, les fèves sont d’abord séchées sous abri pendant 24 heures puis séchées pendant 15 à 18 jours sur des lits africains en plein soleil. Ce processus donne un café aux notes délicates de fruits rouges ainsi qu’un léger goût de cassonade.

Profil sensoriel
« Fruits rouges, cassonade »

À partir de 8,50 

Effacer

Description

Le Simbi est cultivé dans la commune de Huye à une altitude variant entre 1 980 et 2 250 mètres dans un sol argilo-sableux. Après avoir été cueillies à la main, les fèves sont d’abord séchées sous abri pendant 24 heures puis séchées pendant 15 à 18 jours sur des lits africains en plein soleil. Ce processus donne un café aux notes délicates de fruits rouges ainsi qu’un léger goût de cassonade.

Malgré les tragédies du génocide et de la guerre civile qui ont secoué le monde en 1994, le Rwanda est une nation incroyablement belle et culturellement riche qui produit également un café exceptionnellement bon.

Au Rwanda, le café a apporté l’espoir d’un avenir meilleur depuis ces jours sombres et le pays est maintenant à juste titre annoncé comme l’un des principaux producteurs de café de spécialité.

Le Rwanda bénéficie de conditions idéales pour la culture du café, notamment une altitude élevée, des précipitations régulières, des sols volcaniques avec une bonne structure organique et une abondance de caféiers Bourbon. La grande majorité du café rwandais est produite par de petits exploitants dont la taille ne dépasse souvent pas un hectare par famille.

  • Nom de la station de lavage : Simbi Washing Station
  • Propriétaire : Abdul Rudahunga
  • Espèce : Arabica
  • Altitude : 1980m – 2250m
  • Variété : Bourbon
  • Process : Nature
  • Période de récolte : mars – mai

La station de lavage Simbi a été fondée en 2013 par Abdul Rudahunga, permettant aux agriculteurs des environs de la région de Huye de transformer leur café. Près de 1 500 petites exploitations livrent leur café à la station Simbi, qui emploie environ 80 personnes pendant la saison de récolte principale. Il y a de la place pour 300 tonnes de cerises de café, qui sont traitées à l’aide de différentes méthodes. Des grains entièrement lavés aux cerises de café naturelles séchées au soleil, tout est possible.

Ce café est torréfié pour les méthodes expresso et les méthodes douces.

  • La torréfaction dite « espresso » est recommandée pour les cafetières et conditionnements suivants : italienne, expresso, capsule vide.
  • La torréfaction dite « méthode douce » est recommandée pour les cafetières suivantes : piston, filtre et siphon.

Informations complémentaires

Poids ND