Éthiopie – Guji – Shawo

Le café Shawo provient de la forêt de Dambi Uddo, en appellation Guji. Il présente des notes fruitées de pêche et d’orange.
Il est produit au sein d’un système agroforestier qui mêle une quinzaine d’espèces endémiques. Le Shawo, qui donne son
nom à ce café, est une de celles-là. Cet arbre peut atteindre plus de 20 mètres et s’accorde très bien avec les caféiers. En
valorisant ce café de forêt Belco souhaite assurer le maintien de cet environnement rare et soutenir les paysans qui
développent cette agroforesterie.

Profil sensoriel
« Un excellent café, fruité, avec des notes d’ananas et d’épices. »

À partir de 8,50 

Effacer

Description

Le café Shawo provient de la forêt de Dambi Uddo, en appellation Guji. Il présente des notes fruitées de pêche et d’orange. Il est produit au sein d’un système agroforestier qui mêle une quinzaine d’espèces endémiques. Le Shawo, qui donne son nom à ce café, est une de celles-là. Cet arbre peut atteindre plus de 20 mètres et s’accorde très bien avec les caféiers. En valorisant ce café de forêt Belco souhaite assurer le maintien de cet environnement rare et soutenir les paysans qui développent cette agroforesterie.
  • Producteur : Guji Highland Coffee Plantation
  • Espèce: Arabica
  • Altitude : 2070 – 2120 m
  • Variété: Heirloom
  • Récolte: Novembre à décembre
  • Process: Nature

La forêt de Dambi Uddo est située à quelques dizaines de kilomètres de la ville de Shakisso, dans le woreda (district) d’Odo
Shakisso connu pour produire des cafés aux notes épicées. Cette forêt est au cœur de l’appellation Guji, mais peut aussi
être rattachée à l’appellation Sidama de type A. Elle se caractérise par une biodiversité importante, faite d’une quinzaine
d’espèces arboricoles, dont certaines deviennent rares en Éthiopie.
La société Guji Highland Plantation, conquise par cet environnement, a commencé à y produire du café au début il y a une
dizaine d’années. Soucieuse de maintenir cette diversité écologique, les nouveaux plants ont été intégrés sous ce couvert
arboré dense. Certains sont directement issus des caféiers sauvages de la forêt de Sadhe.
En tout 150 hectares ont été mis en valeur. Les sols argileux sont très fertiles. Cette fertilité est augmentée encore par le
modèle agroforestier de Dambi Uddo. La végétation assure la présence d’une litière en constante décomposition dont les
matières organiques nourrissent les sols. Les racines des arbres permettent de contenir les effets de l’érosion et de
réduire l’assèchement des terrains en retenant l’eau en profondeur. Enfin ces arbres permettent de préserver la biodiversité. La caféiculture tient une place majeure dans ce système et en assure la pérennité. Les fermiers tirent aussi de
cela des avantages économiques en diversifiant leurs sources de revenus. En plus du café, ils peuvent vendre quelques
productions de miel, de gingembre ou un peu de bois de chauffe tiré des arbres tombés au sol.
La ferme de Dambi Uddo est divisée en 4 parcelles, toutes identifiées par le nom d’un arbre endémique présent dans la
forêt. Le « shawo », par sa canopée étendue, est un arbre dont l’ombrage est propice à la caféiculture. Cette parcelle
Shawo, située entre 2070 et 2120 m, fait 22 hectares mais les caféiers y sont plantés sur la moitié seulement, la forêt étant
trop dense dans l’autre partie.

Ce café est torréfié pour les méthodes expresso et les méthodes douces.
  • La torréfaction dite « expresso » est recommandée pour les cafetières et conditionnements suivants : italienne, expresso, capsule vide.
  • La torréfaction dite « méthode douce » est recommandée pour les cafetières suivantes : piston, filtre et siphon.
  • Informations complémentaires

    Poids ND